I'M MISSY

Into The Wild – Jon KRAKAUER

itw

intothewild

 

Into The Wild
Auteur: Jon KRAKAUER
Editions: 10/18
Pages: 284

 

 

Quatrième de couverture:

Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s’installer au cœur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s’improvise pas trappeur, ni homme des bois… Ce parcours dramatique d’un jeune homme qui a voulu vivre jusqu’au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer, l’auteur du best-seller tragédie à l’Everest. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a d’emblée fasciné Sean Penn, qui en a réalisé une adaptation cinématographique applaudie par la critique américaine.

 

Mon avis:

J’ai découvert l’histoire de Chris McCANDLESS il y a un an et demi, en regardant le film, qui a été un gros coup de cœur. Dès que j’ai su qu’il existait le livre, je me suis promis de le lire tôt ou tard. Et bien je ne sais pas si j’ai bien fait!

L’histoire est racontée par Jon KRAKAUER, un journaliste de magazine Outside. C’est au travers de témoignages des proches de Chris McCandless ou des personnes qu’il a lui même rencontrées lors de son aventure que l’auteur va retracer son épopée.

Mais qui était Chris McCandless? Chris est un jeune homme qui ne manque de rien. Sauf de liberté… Fan de Jack London et des ses œuvres, il ne peut s’empêcher de s’inspirer de celle-ci pour vivre sa vie. C’est juste après l’obtention de son diplôme universitaire que Chris décide de réaliser son rêve: devenir un Tramp Man, et vivre en pleine nature et plus particulièrement en Alaska sans artifice.

L’épopée de Chris est pour moi héroïque. Partir du jour au lendemain, seul, sans le moindre confort que nous offre notre société est très courageux. Mais cela peut également être stupide.

L’auteur nous explique son point de vu et probablement celui de Chris en citant plusieurs Tramp Men. Notamment McCunn, « Mugs Stump », Waterman Jonatan, Rosellini et autres. Au début je me disais que c’était vraiment bien. Que ça apporté des exemples aux arguments, et également un peu de culture générale.  Sauf qu’il ne se contente pas de les citer, mais d’en faire des chapitres. Un ou deux ça passe, mais au bout du cinquième je me suis demander si je lisais vraiment l’histoire de Chris. Et au bout un compte, j’en suis venue à me demander si l’auteur n’avait pas fait ce choix juste pour ajouter des pages à son livre! Au final, j’ai trouvé que cela étouffé le récit.

L’auteur fait appelle à quelques proches de Chris pour apprendre à mieux le connaître, notamment sa sœur. Et malheureusement la manière dont il nous est présenté m’a un peu déçue. Je me faisais toute une image de lui, un peu comme un modèle. Or c’est tout l’inverse. Je pensais qu’il était quelqu’un d’ouvert d’esprit, prêt à écouter les autres. Mais là, il m’est apparu comme quelqu’un obtus, fermé d’esprit, égoïste et, par certaines de ces réflexions, insupportable! En quelque sort, ces témoignages ont cassé le mythe que j’avais de Chris.

Les témoignages apportés par les rencontres de Chris sont pour moi les pépites du livre. J’ai adoré retracer son trajet via les différentes rencontres qu’il a pu faire. Des rencontres qui changent une vie, toutes aussi touchantes les unes que les autres! Elles sont toutes intéressantes.

La plume de l’auteur reste agréable. Il a lui même retracer physiquement le trajet et a donc pu apporter à son récit des détails de descriptions qui nous font voyager et donnent envie de s’évader.

 

En bref:

Le récit de son épopée est vraiment intéressante et donne des envie de voyages. Mais les exemples des autres Tramp Men ont étouffé ma lecture. De plus, la description du caractère de Chris que donne sa sœur ou ses connaissances  de fac, ont simplement cassé l’image que je me faisais du jeune homme pour me donner un impression de quelqu’un d’insupportable. C’est ce qui m’a le plus déçu.
Je vous conseille toute fois cette lecture, mais je vous conseille mille fois le film. Certes il est romancé et donne une fausse image de Chris, mais c’est une image que je veux préserver. Je vais donc m’empresser d’oublier  le Chris du livre, pour garder celui du film ;)

 

Ma note: 14/20

2 Commentaires

  1. Juste Trois Mots

    Ah! Mais du coup, je lis le livre d’abord ou je regarde le film ? :)

    Répondre
    1. Missy (Auteur de l'article)

      Je te conseille de lire le livre en premier quand même :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>