I'M MISSY

La danse des ombres – Yelena Black

lddo

 

La Danse des Ombres
Auteur: Yelena Black
Editions:  PKJ
Pages: 335 pages

 
Quatrième de couverture:
Vanessa vient d’être admise à la prestigieuse académie de New York Ballet… après sa soeur, brillante élève, disparue il y a deux ans. Un drame qui hante chaque instant, chaque pensée, chaque geste de Vanessa. Entre deux répétitions acharnées de L’Oiseau de feu, la jeune ballerine n’a plus qu’une idée en tête: se lancer sur les traces de Margaret. Au risque de se perdre elle-même en chemin…

 
Mon avis:
Dans cette histoire, on va suivre Vanessa, une jeune danseuse très prometteuse qui intègre une des plus grande école de ballet. La même école où sa grande sœur Margaret à disparue deux ans plus tôt.
Si Vanessa veut intégrer cette école, c’est pour une seule et unique raison: retrouver sa sœur. Mais une grande opportunité va se présenter à elle.

Pendant le premier tiers du livre, la danse est peu présent, ce que je trouvais vraiment dommage. J’avais craqué en librairie justement pour cet art, et le fait qu’il y en avait peu me gêné beaucoup. Mais tout s’arrange plus tard où la suite comprend beaucoup plus de répétitions de ballet et de cours. Toutes fois, ces moments restent équilibrés avec les autres péripéties et ils s’incorporent très bien à l’histoire. Il n’y en a pas trop non plus. On sent parfaitement que l’auteure connait son sujet. Il y a beaucoup de termes techniques, mais rien qui pourra nuire à votre lecture si vous n’êtes pas danseur.

Il y a beaucoup de mystère dans ce livre. On se demande vraiment ce qui a pu arriver à Margaret. A-t-elle tout simplement fuit à cause de la pression des répétitioins, est-elle morte, est-ce à cause d’une source paranormal, mystique, magique, quoi?! Et j’ai trouvé que le mystère reste entier pendant les 3/4 du livre. Et j’ai beaucoup apprécié ce point.
De même, quelques passages restent prévisibles, mais d’autres, et pas des moindre, ne le sont pas.
Malgré beaucoup de mystère et de suspens, le rythme reste assez lent. Sauf peut-être vers la fin où il s’accélère un peu.

Un petit point négatif: je trouve qu’il y a un plusieurs petits passages qui ressembles trop au film Black Swan. A certain moment j’avais une légère impression de lire le script du film.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Vanessa. Mais je n’ai pas vraiment réussie à m’attacher à elle, ou a m’identifier. En revanche j’ai apprécier qu’elle n’aie pas le côté agaçante et niaise dont j’avais peur. C’est un personnage très agréable à suivre.

Concernant Zep, aouch, au début j’étais partie pour dire qu’il était mon nouveau Book Boyfriend. Mais les chapitres passant, je l’ai trouvé de plus en plus mystérieux mais pas dans le bon sens. J’ai vite perdu confiance en lui. De fait, il m’a vite agacé!

Quant à Justin, c’est l’inverse. Au début je n’accrochais pas du tout. Je me demande d’où il venait, pourquoi il était si arrogant, etc. Mais au final j’ai eu un coup de cœur pour lui. C’est certainement le personnage que j’ai le plus aimé.

La plume de l’auteure est agréable, et fluide. Passionnée de danse, elle connait très bien son sujet et cela se ressent beaucoup, ce qui ajoute de l’authenticité au récit. Elle a réussi a créer une mythologie très intéressante et originale, mais pas assez exploitée à mon goût.

 
En bref:
Une bonne lecture, qui me rappelle mes moments de danses. Une héroïne talentueuse est agréables, et des garçons sexys, qui font tourner la tête.
Un très bon mystère, beaucoup de suspens, et une mythologie très intéressante, mais malheureusement pas assez mis en avant. J’espère que le prochain tome exploitera plus ce côté là, car il y a vraiment du potentiel.
Le côté danse reste présent sans pour autant étouffer le lecteur.

Ma note: 15/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>