I'M MISSY

La Passe-Miroir, livre 01: Les Fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

lpm01

couv44795956

La Passe-Miroir, tome 01: Les Fiancés de l’hivers
Auteur: Christelle Dabos
Editions: Gallimard jeunesse
Pages: 519

 

 

Quatrième de couverture:

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

Mon avis:

Je tiens, en tout premier lieu, à remercier les éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat, ainsi que le site Babelio, sans qui rien n’aurait été possible.
Cela fait plusieurs mois que je souhaite lire ce roman, mais il est toujours indisponible à ma médiathèque. Je comprends mieux pourquoi à présent!

L’histoire de ce roman se déroule dans un monde divisé physiquement en plusieurs parcelles, nommées « arches ». C’est sur l’arche d’Anima que vit notre héroïne, Ophélie.
Ophélie est une jeune fille quelconque, brune aux cheveux bouclés, portant des lunettes… elle est loin d’attirer les convoitises. Pourtant, elle possède deux particularités. La première est qu’elle est une liseuse. Par le simple touché, elle peut lire la mémoire de tout objet, jusqu’à sa fabrication. La seconde, est qu’elle est une passe-miroir. Elle peut voyager d’un endroit à un autre en passant de miroir en miroir.
Elle vit une vie simple dans son musée jusqu’au jour où elle se voit fiancée, sans son consentement, à Thorn, un jeune homme froid, distant, taciturne, vivant au Pôle.
Ophélie doit alors quitter sa famille et son harche, pour suivre son fiancé jusqu’à Citacielle, la capital du Pôle. Très vite, des questions vont surgir, pourquoi elle? pourquoi doit-elle être déguisée? qui se cache réellement derrière Thorn?

Par son côté simpliste, Ophélie est un personnage à laquelle on s’attache très rapidement. Elle n’a pas l’apparence de nos héroïnes habituelles, ce qui donne un aspect novateur qui fait réellement du bien. Elle est qualifiée par beaucoup d’anti-héroïne, et je suis complètement d’accord avec ça. Sa simplicité fait que l’on s’attache rapidement et surtout que l’on s’identifie à elle. Ophélie est intelligente, maligne, mais est également un peu maladroite, faisant d’elle un personnage marrant et attendrissant. J’ai passé un agréable moment en sa compagnie, et j’ai vraiment hâte de la retrouver.

Thorn est glacial, taciturne, nonchalant, bref, c’est un personnage détestable. Et pourtant, j’ai eu une certaine alchimie avec lui. J’en suis tout simplement tombée amoureuse. Oui, je pense que c’est bien le terme. Il a un gros côté mystérieux qui m’a tenu en haleine durant toute ma lecture. J’ai adoré son côté frigide avec Ophélie, mais pourtant protecteur et attentionné. Il m’a un peu fait penser à Darcy, le célèbre personnage de Jane Austen. Christelle Dabos a su parfaitement doser ses traits de caractère pour en faire un personnage extraordinaire, loin des clichés habituels. J’ai aimé Thorn, qui a fait palpiter mon cœur à chaque apparition.

Christelle propose une palette de personnages, tous différents les uns des autres. Pour beaucoup, je les ai détestés. Mais dans le fond, j’ai aimé les détester.

L’intrigue est vraiment bien menée, et concordante. L’univers est vraiment développé, riche et détaillé, sans pour autant être lourd. A chaque chapitre, Christelle Dabos nous fournit ce qu’il faut comme explications, sans nous en dire trop. Le résultat: à chaque avancé dans l’univers on en apprend encore et encore, pour notre plus grand plaisir.
Cet univers vaut le coup d’être étudier. Il est fantastique, magique, mystérieux, novateur, etc. L’auteur a vraiment une imagination débordante, et ne s’est pas contentée de suivre les schémas, et mondes déjà existants. Tout est nouveau, et honnêtement son roman est un souffle pour la lecture jeunesse.
petit détail: j’ai eu un petit coup de cœur pour l’écharpe d’Ophélie!

Le seul petit bémol, le roman comporte certaines longueurs. Mais rien d’insurmontable!

La plume de l’auteure est tout simplement merveilleuse. Christelle Dabos possède vraiment de l’or dans ses doigts. Elle use d’images et de métaphores, elle écrit tout en finesse. Au final la lecture suit son cours toute seule de manière fluide.

En bref:

Un univers merveilleux, intriguant, développé à souhait. Une héroïne anti-héroïne, attachante, et intéressante. Un Thorn qui a retourné mon cœur.
Le gros point fort de ce roman reste le style et la plume de l’auteure.
Ce roman est une petite merveille innovatrice, que l’on a pas l’habitude de lire tous les jours.

Ma note 17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>