I'M MISSY

Les chevaliers d’emeraude, tome 11: La justice céleste – Anne Robillard

lcde11

couv35234939

 

Les Chevaliers d’Émeraude, tome 11: La Justice Céleste
Auteur: Anne Robillard
Editions: Michel Lafon
Pages: 403

 

 

Quatrième de couverture:

Emprisonnée dans le passé, Kira cherche désespérément une façon de rentrer chez elle. Les anciens Enkievs lui seront d’un précieux secours, malgré leurs facultés magiques limitées. En dépit de ses blessures et de l’inefficacité de son nouveau serviteur ailé, Akuretari demeure un ennemi redoutable. Profitant du chaos sur le continent, il y déclenche un terrible cataclysme. Seul un terrible sacrifice de la part d’un Chevalier pourra enfin mettre un terme à son esprit de vengeance. Pour ajouter aux malheurs des habitants d’Enkidiev, l’Empereur Noir choisit ce moment précis pour porter le coup de grâce aux Chevaliers d’Émeraude et à leurs alliés. Il est loin de se douter que l’amour innocent d’un enfant et le courage d’un Elfe retarderont ses projets d’invasion.

 

Mon avis:

Toujours dans mon petit marathon lecture avant de rencontre Anne, j’ai vite enchaîné ce tome, que j’ai dévoré en une journée!

Dans ce tome, les combats font rage, et nos Chevaliers ne savent plus où donner de la tête. On retrouve Kira, alors emprisonnée dans le passé. Elle va rencontrer, et nous aussi, les Enkievs, habitants d’Enkidiev bien avant que le continent ne soit découpé en royaumes. Elle va également rencontrer Lazuli, ancêtre de Sage et Onix.

Les Chevaliers sont encore et toujours à la poursuite des larves – les imagos, qui ne s’arrêtent d’envahir le continent. Mais ces derniers vont vite avoir l’aide inestimable de la part Abnar, Danalieth, Fan, et des hommes-lézards. Pendant ce temps, Akuretari commence sa propre guerre envers les Dieux. Afin de se sauver, ces derniers vont devoir faire un choix stratégique, qui ne laissera pas l’Ordre sans repos!

Énormément de points mérite d’être mis en avant dans ce tome. Beaucoup de rebondissements sont présents, et beaucoup de personnages gagnent en importance. Mais je vais faire court pour ne pas vous donner une chronique barbante, et surtout éviter les spoiles!

Onix confirme sa position et son pouvoir. Hadrian, lui, prend une place beaucoup plus importante et présente, ce qui n’est pas pour me déplaire, moi qui aime d’amour ce personnage. Hawke se révèle également. Il reprend une place de chevalier tout en maintenant sa fonction de magicien.
Amayelle et Jahonne prennent également une part très importante au combat et notamment en matière de sécurité, puisqu’elles vont gérer l’absence des Chevaliers au château, et sauver tout le monde, ainsi que les paysans!

Afin de sauver ses Dieux, l’auteur fait un choix draconien, auquel je ne m’attendais pas du tout. Ce choix a brisé mon petit cœur fragile. Il est arrivé trop rapidement, et surtout facilement. J’ai pleurer la moitié des larmes de mon corps! A cause de cette décision, ce tome aurait pu être celui que j’aime le moins mais Anne a, comme d’habitude, su rebondir puisqu’elle a fait de ce choix une stratégie qui n’aurait pu être autrement pour Parandar et Théandras!

La plume de l’auteur est comme toujours très fluide, et facile. Le style est très addictif, et dans ce tome les émotions sont tellement riches qu’on ne peut se détacher du bouquin. La lecture est dynamique et entrainante.
L’auteur a su parfaitement lier intrigue, aventure, et émotions. Ce tome va faire surgir en vous de la tristesse, de la tendresse, de la colère, de la rage, et j’en passe!

En bref:

Un tome riche en émotions, et en rebondissements très surprenant. L’auteur prend des décisions et donne une tournure à son histoire dont j’étais loin de me douter!
Je vous conseille et re-conseille cette saga si vous ne la connaissait pas!

Ma note 17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>