I'M MISSY

Love Letters to the Dead – Ava Dellaira

llttd

Love Letters to the Dead - Ava Dellaira

 

Love Letters To The Dead
Auteurs: Ava Dellaira
Editions:  Michel Lafon
Pages: 319

Quatrième de couverture:
Au commencement, c’était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est réellement passé, la nuit où May est décédée. Love letters to the dead est une lettre d’amour à la vie.

Mon avis:
Je ne sais pas vraiment comment me positionner par rapport à ce livre. On suit Laurel, une ado au lycée qui doit faire fasse au décès de sa grande sœur, May. Sa professeur d’anglais donne pour devoir une lettre à rédiger à quelqu’un de mort, et Laurel va choisi Kurt Cobain, chanteur du groupe Nirvanna. Mais notre héroïne ne va pas s’arrêter là, elle va écrire une vingtaine de lettres à des artistes, acteurs, et autres célébrités décédées. C’est donc un roman épistolaire que nous propose Ava Dellaira. J’ai apprécié le fait que les lettres soient adressées à des personnes ne faisant pas partir de la vie de Laurel, en tout cas pas de près. Ces lettres se transforment rapidement en une sorte de journal intime. Ce que j’ai trouvé pas mal original. Mais en y réfléchissant bien, je trouve que cela n’apporte pas grand chose à notre histoire.
Lorsque j’ai débuté ma lecture, j’ai tout de suite été attirée par Laurel, je me disais que cette fille allait vraiment me toucher. Mais non, enfin pas pendant la première grosse moitié du livre. J’ai eu du mal à ne pas abandonner ma lecture. Ce qui a fait que je me suis accrochée c’est que je voulais absolument savoir ce qui était arrivé à May. J’ai trouvé que Laurel était un poil agaçante dans cette première partie, j’avais juste envie de la secouer et de lui ordonner de hurler. Je comprend largement son manque de personnalité, et de vouloir à tout prix ressembler à cette sœur qu’elle aimait plus que tout, mais avec moi, son personnage ne l’a pas fait. Cette partie m’a paru vraiment très longue et surtout lente. Beaucoup de stéréotypes clichés, alcool, drogue, sexe, et de sujets sont traités, comme la mort, le deuil, l’homosexualité. Mais j’ai trouvé qu’ils étaient amenés avec maladresse et étaient survolés.

Mais alors est venue la deuxième partie. Et là, beaucoup de choses ont changé. Laurel m’a paru beaucoup plus attachante. En tous cas moi, j’ai envie de la prendre dans mes bras! Les questions que l’on se pose commencent à avoir leurs réponses, tout se met finalement en place.
Les dernières lettres ont simplement fait chavirer mon cœur. J’ai trouvé que la fin est juste parfaite, elle m’a fait couler quelques petites larmichettes. La dernière lettre, à laquelle je ne m’attendais pas, m’a par contre complétement fait craquer. Elle est vraiment belle, émouvante. J’ai réussi à ressentir les émotions que voulait nous faire transmettre l’autre.

C’est vraiment dans cette dernière partie que je me suis attachée à Laurel. En revanche, pour ce qui est des autres personnages, aucun ne m’a plu. Que ce soit ses amis, son copain ou n’importe qui. Le seul autre personnage que j’ai aimé, et avec qui j’aurai aimé en savoir plus, c’est May, la sœur de Laurel.
J’ai énormément adoré la complicité entre la fratrie. L’histoire des fées m’a plu de bout en bout. Je l’ai trouvé vraiment mignonne et vraiment bien placée. C’est sûrement ce qui a fait que j’aime autant May.

La plume de l’auteur est malgré tout agréable et fluide. La lecture (encore une fois, après la moitié) se fait rapidement. On enchaine les lettres sans difficulté.

En bref:
Un livre qui, au vu de la fin, aurait pu être coup de cœur. Mais vu les difficultés rencontrées au début de ma lecture, c’est un livre que j’ai apprécié mais sans plus. Laurel a réussi à toucher mon cœur après avoir bien batailler, mais elle y est arrivée. En revanche, sa sœur May, à part certaines décisions faites que je ne comprendrai jamais, m’a complétement séduite. J’ai un énorme coup de cœur pour le monde merveilleux des fées que les deux sœurs se sont construit enfants. C’est vraiment le petit plus du livre.
Enfin, la fin. Je n’ai rien à redire des dernières pages qui ont réussi à me faire pleurer. Elle est simplement magnifique, je ne changerai rien.
Malgré la déception du début, je le conseille bien évidemment. Je pense que quelqu’un qui est en deuil peut trouver certaines réponses dans ce livre et peut-être même un certain réconfort.

Ma note: 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>