I'M MISSY

Phobos, tome 01 – Victor Dixen

p1

phobos

Phobos, tome 01
Auteur: Victor DixenEditions: Robert Laffon, collection R
Pages: 433

 

 

Quatrième de couverture:

Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Mon avis:

Douze prétendants. Six filles et six garçons embarquent une fusée, direction la planète Mars. Chaque semaine, ils auront six minutes, pas une de plus pour rencontrer un prétendant du sexe opposé, et pour tomber amoureux. Le but est de coloniser Mars, d’en faire une planète habitable. Le projet est mis en place par la société Génésis, qui retransmet l’aventure sous forme de téléréalité.

J’ai découvert la plume de Victor Dixen avec son premier tome d’Animal, que j’avais beaucoup aimé. Lorsque j’ai rencontré l’auteur à SLPJ2015, il m’avait prévu que l’univers de Phobos était complètement différent, et que sa plume n’avait pas grand-chose de comparable avec Animal. J’avais donc peur de me plonger dans cette saga. Mais j’ai décidé de franchir le pas, avec ma copine Laure (Le Monde de Laure), avec qui nous avions fait une lecture commune. Et je dois dire que je ne regrette pas, j’ai vraiment aimé le roman.

Nous rencontrons Léonore, une jeune femme orpheline, sans attache sur Terre, qui ne cherche qu’à partir loin pour tout recommencer. Elle a vécu un passé dur, et cherche à présent à se protéger des sentiments qui pourraient l’envahir. J’ai beaucoup aimé ce personnage, je me suis sentie assez proche d’elle et de sa vision des choses. Elle est attachante, c’est un personnage qui a été façonné profondément. Elle a aussi une force de caractère, que j’aime retrouver dans les personnages féminins. Elle me manque beaucoup et il me tarde de la retrouver!

Beaucoup d’autres personnages sont intéressants dans ce roman, pour ne pas dire tous. Chacun a un passé mystérieux, rempli de secrets plus ou moins sombre. Chaque personnage est unique, et ils ont tous une personnalité bien définie et différente. Les caractères sont tous différents et variés pour notre plus grand plaisir. J’ai particulièrement aimé Marcus, dont je suis tombée amoureuse très rapidement.

Bien que quelques longueurs  soient présentes, l’ensemble du récit est vraiment intense avec un rythme plus que halant. Les péripéties ne s’arrêtent pas aux rencontres des prétendants. Victor Dixen va plus loin et comme à son habitude cherche à nous impressionner, et ça fonctionne parfaitement. Alors que l’intrigue de base, celle que l’on découvre en lisant la quatrième de couverture est assez simple, Monsieur Dixen a réussi à tout retourner pour mettre en place une intrigue bien plus complexe et réfléchie. Et cette intrigue est tellement bien menée, que les pages tournent à un rythme rapide, sans nous lasser à un seul moment.

La plume de l’auteur, différente de celle d’Animal, ne reste pas moins agréable, et pour le coup beaucoup plus addictif. L’ensemble du récit est composé tel un scénario, et de plusieurs points de vue.
Nous retrouvons celui de Léonore, à la première personne, qui nous donne cette impression d’être le personnage, de vivre l’aventure.
Il y a aussi le point de vue externe, derrière les caméras, donnant cette impression de caméra justement. De tout voir, de tout savoir et surtout de tout maitriser, et puis il y a le point de vue spectateurs, lors des speed dating, écrit de manière à croire en la téléréalité.
Ces différents points de vue permettent au texte d’être souple, et aérer. C’est, je pense, ce qui créait ce rythme affolant, et cette addiction.

En revanche, l’auteur a osé. Il a osé nous laisser sur un cliffanger de dingue. Lorsque vous finirez le texte, vous serez obligé de le détester (mais pour ensuite l’aimer davantage hein, on ne pas détester réellement Monsieur Dixen – Fan girl, et j’assume!).

En bref:

Une saga addictive, avec des personnages intéressants et touchants. Un style personnel et propre à l’auteur, avec un cliffanger que seul cet auteur maitrise parfaitement. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite, mais je vais attendre que le tome compagnon sorte, parce que le troisième tome n’est prévu qu’en novembre (si je ne dis pas de bêtise!)

Ma note: 17/20

4 Commentaires

  1. salhuna

    Autant Animale de cet auteur me tente beaucoup, autant celui ci, pas tant que ça…

    Répondre
    1. Missy (Auteur de l'article)

      Animale est vraiment extraordinaire.
      Disons que Phobos est plus dans la veine actuelle, bien qu’original, alors qu’Animale est complétement à part et change de ce que l’on peut trouver sur les rayonnage à l’heure actuelle.

      Répondre
  2. Valérie

    Phobos est dans ma pile depuis un petit moment. Il faudrait que je l’en sorte :-)

    Répondre
    1. Missy (Auteur de l'article)

      Dès que tu en as l’occasion, n’hésite pas :-* il est vraiment top!

      Répondre

Répondre à salhuna Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>