I'M MISSY

vol de nuit – Antoine de Saint-Exupéry

vdn

couv21853388

 

Vol de Nuit
Auteur: Antoine de Saint-Exupéry
Editions: Folio
Pages: 188 pages

 

 

Quatrième de couverture:

Il aurait pu lutter encore, tenter sa chance : il n’y a pas de fatalité extérieure. Mais il y a une fatalité intérieure : vient une minute où l’on se découvre vulnérable ; alors les fautes vous attirent comme un vertige. Et c’est à cette minute que luirent sur sa tête, dans une déchirure de la tempête, comme un appât mortel au fond d’une nasse, quelques étoiles. Il jugea bien que c’était un piège : on voit trois étoiles dans un trou, on monte vers elles, ensuite on ne peut plus descendre, on reste là à mordre les étoiles… Mais sa faim de lumière était telle qu’il monta.

 

Mon avis:

Dans ce roman, nous rencontrons Rivière, chef d’une entreprise aéropostale. Son seul but est de montrer à tous que l’avion est le moyen le plus rapide  que le bateau et le train pour livrer le courrier. Pour cela, il va exiger que ses pilotes fassent les voyages de nuit, malgré la dangerosité.
Lors d’un transfert de nuit, Fabien, jeune pilote, se voit perdu au milieu des montagnes, jusqu’à disparaître de tous les écrans radars. Comme bien d’autres avant lui.

Rivière est un chef impitoyable, qui se moque bien d’être juste ou injuste. Il a une entreprise à faire tourner, et tout ce qui compte pour lui c’est que le courrier soit distribuer en temps et en heure. Il n’hésite pas à humilier ses effectifs, quelque soit leur ancienneté, pour les punir de leurs erreurs. C’est aussi quelqu’un d’assez lâche, qui échappe à son devoir de dire la vérité à la femme de Fabien, qui va devoir seule comprendre les faits. J’ai eu du mal avec ce personnage. Son entreprise perd un effectif, on ne sait pas ce qui est advenu de Fabien, s’il est mort ou pas, et pourtant Rivière ne voit qu’en cette perte une défaite. Il a un côté inhumain déplaisant.

L’intrigue en elle-même ne m’a pas transcendé. Saint-Exupéry écrit ici un témoignage dont il a lui même vécu lorsqu’il était pilote aéropostal. Il démonte la réalité du travail et surtout la difficulté de celui-ci. La pression que ces hommes rencontraient chaque jour, ou plutôt chaque nuit, afin que le courrier puisse être livrer chaque jour à la bonne heure.
Il démontre aussi que la vérité de l’amour et du devoir sont de loin contradictoire, et qu’il n’est pas aisé d’exécuter l’une en accord avec l’autre. Et c’est par cette démonstration que Saint-Exupéry va comparer deux typer d’hommes. Les chefs avec leur volonté de réussite, sans pitié et sans cœur, et les hommes sous leurs ordres, qui n’ont d’autre choix que d’obéir sans négocier, peu importe ce que cela implique.

Saint-Exupéry a une plume extraordinaire, et magnifique. C’est elle qui m’a fait aimer le lire. Elle est très poétique et imagée. Les mots employés par l’auteur sont parfaitement choisis et s’accordent à merveille entre eux.
Le style de l’auteur est très recherché et loin d’être simple. Son écriture est unique. On le retrouve parfaitement dans Le petit Prince qui son œuvre la plus connue et la plus lue.

En bref:

Une histoire qui dans le fond ne m’a pas plus intéressée que ça, mais qui sur la forme m’a laissé sans voix, et m’a complètement emballée. Saint-Exupéry à une plume unique et merveilleuse qui mérite d’être connue de tous!

Je vous conseille cette œuvre, pour découvrir la plume et le style de l’auteur.

Ma note: 16/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>